Multiplicité pourrait qualifier ce dernier jour. Diversité du paysage et aussi vous verrez à la fin de l’article, contraste des différentes oeuvres.

 

multiplicité stage de peinture

 

Ces stages sont toujours un peu courts et pourtant les quatre journées sont bien remplies et donnent l’impression d’être tellement plus longues…

Il me semble que l’on ne repart pas indemne de 4 jours où l’on a vécu un quotidien tellement différent du sien.

Finalement, notre esprit bien occupé avec tellement de nouveautés a réussi à oublier ses tracas quotidiens. On repart avec de nouveaux schémas que l’on ne gardera peut-être pas éternellement mais qui nous guiderons très certainement vers d’autres chemins plus en accord avec notre essence même.

 

Multiplicité d’actions

 

Le mental n’aime pas la nouveauté mais l’Être est charmé et envouté des changements. C’est un réel cadeau que l’on se fait en vivant des moments intenses et différents. Quand on regarde le petit enfant on voit comment la nouveauté le passionne et capte son attention.

Nous sommes pareils et nous l’avons oublié. Réveillons le petit enfant qui est en nous !

 

 

Dernière ballade

 

 

Ce matin nous sommes partis à Sables d’or où la multiplicité du site ont enchanté nos 3 stagiaires. Le côté bucolique du site avec ses grandes maisons du début du siècle et ses allées de gazon bien tondu est un ravissement. On y trouve aussi petit bois bordant le golf et suivant un petit ruisseau qui donne sur un théâtre de verdure.

Contournant les habitations, on arrive à ce qu’on appelle la “plage sud” ou le “marais”.

 

 

Cette plage aimé des enfants est abritée par la dune la séparant de la grande plage de Sables d’or les pins. Sur le sable, furent construites et se construisent encore de jolies demeures faisant face à l’immensité de la plage.

 

multiplicité stage de peinture

 

Une petite cueillette de salicornes que j’ai inclus au déjeuner a parfumé le repas d’un air marin.

 

 

 

 

multiplicité stage de peinture

 

Et puis, il y eut la baignade incontournable pendant que Waty gardait sagement les affaires et notre cueillette posés à même le sable.

 

 

 

 

Multiplicité des oeuvres.

 

De retour à l’atelier, sans mettre de pression il fallait mettre la touche finale. Affirmer ses choix. Prendre position et mettre sa signature au bas du tableau.

C’est toujours difficile de finir une toile. Et peut-être plus encore lorsque l’on est pas coutumier de l’exercice.

 

 

J’aime chacune des toiles. Toutes dégagent une énergie unique et tellement différente. Quelle richesse de contempler les contrastes des personnalités imprimées sur ces châssis entoilés et transmises par le biais des couleurs.

Merci à Marie-Lise, Magali et Michèle de s’être laissées voler un petit bout de leur intimité.

 

Si vous avez aimé l’article, j’aurai tellement de plaisir d’avoir votre retour ! 🙂

Si vous avez loupé un épisode…

Vous pouvez voir le début de l’histoire en cliquant sur les liens à suivre : Première journée d’un stage de peinture. et Un goût de liberté, stage de peinture 2e jour et aussi Nature inspirante, stage de peinture 3e jour.

 

 

Oh, au fait !
Ne partez pas tout de suite, si vous avez aimé l’article partagez-le, likez-le ou laissez-moi un commentaire. Juste un peu plus bas sur cette page ! 

 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 26
  •  
  •  

1 commentaire

Magali · 15 juillet 2018 à 14:29

Ce fut 4 jours magiques. Merci à toi Isabelle de ces moments de partage et de ce travail fourni pour résumer chaque journées.
Comme tu le dis on en ressort différent, remplie d une belle énergie avec une soif de création, de liberté et de peindre de peindre et encore de peindre…
Encore mille merci pour ces 4 jours qui ont passé tellement vite! Très grande envie de réitérer. Magali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.