Une histoire d'oeufs, en fait !

Les oeufs, vous les aimez comment ? Vous les aimez brouillés ? à la coque ? ou sur le plat ?

Je suis en train de remettre l’atelier en route.

Dans une semaine, j’accueille de nouveaux stagiaires. Une nouvelle saison. De nouveaux partages.

Quelle chance de pouvoir s’offrir 4 jours rien que pour soi !

Seulement quelques jours pour ne penser qu’à sa personne. Quatre jours pleins pour vivre et être dans ses ressentis grâce la création et à l’acceptation de ce que l’on peut créer aujourd’hui, là et maintenant, de ce que l’on est en quelque sorte.

Ces merveilleux instantanés de vie qui permettent d’aller plus loin, de franchir les portes de la connaissance de soi. Tel un explorateur, aller à la recherche de nouvelles facettes de sa personnalité, un programme fascinant en vérité.

Pour ma part, je trouve que j’ai un immense privilège d’accueillir et de partager ces moments rares. Peu nombreux sont ceux qui prennent l’engagement de s’offrir ces temps de retraite et de ressourcement précieux. Et je tente d’être à l’écoute et de répondre au plus prêt des demandes humblement.

C’est vrai que c’est un réel luxe de pouvoir s’offrir 4 jours loin de toute agitation pour voir différemment et de constater les transformations se faire.

Mieux se comprendre, c’est mieux s’accepter et c’est, pour le futur, un mieux être assuré.

Une fable autour des oeufs

Pour reprendre mes questions un peu étrange du début de cet article, voici une petite anecdote : Vous souvenez-vous de la scène des oeufs avec Julia Roberts dans « Just married (ou presque) ». Elle cumule les échecs n’allant jamais jusqu’au bout de ses choix et laissant ses futurs époux sur le carreau !!

Inconsciemment, elle sait qu’elle fait erreur et ne peux donc valider ses « non » choix !

Et oui c’est aussi bête que ça, elle ne sait même pas comment elle aime ses oeufs !!?!

Quand la cuisson des oeufs devient primordiale?

atelier 2018, oeuf ou pas oeuf ?

Elle ne sait pas finalement ce qu’elle aime vraiment ou elle le sait mais par manque de confiance en elle, elle change d’avis se laissant influencer par les autres. Comment pourrait-elle alors choisir le bon compagnon de route ?

Je pensais à ça en rangeant mon atelier ce matin. Une année, je mettais tous les tableaux alignés par le haut, puis une autre année je les entourais d’un scotch blanc ou noir, puis je les ai fait encadrer, puis j’ai peint sur la tranche, et dernièrement je les habillais de caisses américaines… Influencée bien souvent par d’autres, n’ayant pas assez confiance en ce que moi, j’aimais réellement ! N’ayant pas assez confiance en mon travail qu’il fallait l’enrober en plus d’un apparat…

J’ai senti ce matin ordonnant et triant mon atelier qu’à partir de maintenant j’allais faire comme je le sentais. Et pas comme c’est peut-être bien de faire ainsi parce que untel fait comme ci ou celle là fait de cette façon !

Je mettrais mes tableaux avec des cadres ou non. Et d’autres encore avec des cadres de récup alors que ceux d’à côté auront droit à des cadres neufs. Et je vais me faire confiance pour les arranger comme JE trouve que leur présentation me plait.

Ce matin, à la déchèterie, je me suis allégée d’un camion plein de vieilleries. En éliminant un certain nombre de chose de mon atelier, je me suis sentis soulagée. Délestée de choses inutiles ou de créations qui ne conviennent plus à mon sens esthétique.

J’ai senti le lieu se préparer à une autre réalité et prêt à accueillir de nouvelles créations. Je l’ai imaginé inspirant une nouvelle vérité.

Et ceux en chocolat ?

C’est le week end de Pâques.

Non, je ne préfère pas les oeufs en chocolat mais ceux sur le plat avec plein de poivre, un peu de sel et accompagnés d’une tartine de beurre !

Et vous, comment les aimez-vous les oeufs ?

Je peux vous aider à essayer de toucher un peu plus QUI vous êtes vraiment. Je serai ravie de vous accueillir à la maison afin que vous puissiez profiter de cette nouvelle énergie. Le calendrier des stages est à jour jusqu’au mois d’août et il reste encore de la place pour les prochains stages du mois d’avril aussi. 

Et oui, c’est le week-end de Pâques et je sens comme une résurrection surgir du fond de mon être. La pleine lune est presque pleine. Elle éclaire mon jardin et mon esprit vagabond…

Si vous hésitez encore, il est peut-être le temps de se lancer, là maintenant,… Je suis certaine que vous ne le regretterez pas !

Je vous souhaite une journée lumineuse.

Isabelle

oeufs dans l'atelier ?

***

Oh, au fait !
Ne partez pas tout de suite, si vous avez aimé l’article partagez-le, likez-le ou laissez-moi un commentaire. 😉

Partager l'article :
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  • 33
  • 33
  •  

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.