Je parle de l’argile bien sur, mais notre terre, celle sur laquelle nous sommes posés, étonnamment, nous propose elle aussi de multiples façons de se créer. 

Comment ne pas s’étonner devant les possibilités que nous offre la terre.

En ce moment, j’ai une folle envie de modeler la terre. Je la vois prendre forme sous mes doigts. Je la trouve docile. Cela n’a pas toujours été le cas.

Notre corps en miroir avec la terre

En miroir probablement à mon être car lui aussi, telle la terre, il se modèle jour après jour. Au gré des humeurs, des nourritures que je lui apporte, des émotions que je lui impose, j’ai bien compris que mon corps était loin d’être insensible. Mais, au contraire, à chaque émotion, il se tord, se stresse ou se détend.
Il imprime les émotions qui me traversent comme le fait si bien l’argile sous mes doigts parfois maladroits.

La semaine dernière, j’ai fait une expérience extra-ordinaire. Ce n’est pas très glamour à écrire mais j’avais pris rendez-vous pour faire une hydrothérapie du colon. J’avais quelques douleurs sur le coté droit de mon ventre, comme des boules dures qui me semblaient suspectes. Car à part le colon, normalement, il n’y a rien d’autre dans cette partie de notre véhicule !

Le résultat est juste magique. Mes idées sont plus claires et je ne peux me détourner de ce parallèle avec l’argile.

La terre un buvard à émotions

Je le vois bien, la terre, une fois travaillée et retravaillée, garde des empreintes de mes cafouillages, de mes tâtonnements. Elle possède une mémoire, comme mon ventre accumule les hésitations, les embarras et des souffrances. 

Les sculptures restent marquées par ces empreintes répétées, nécessaires parfois pour trouver la forme recherchée. Que de tâtonnements parfois jusqu’à celle qui va me parler. Mais, si mon geste, dès le départ, est juste et que la forme arrive sans trop d’hésitations, l’expression laissée de mon passage est précise et exacte.

Comme une image dans un miroir, plus les empreintes laissées par la vie sont douces et plus mon esprit semble clair et la vie facile !

L’argile pour se libérer

Depuis ce soin, mon ventre, centre d’émotions, s’est libéré des restes de souffrances passées restées prisonnières dans l’antre de mes tripes. 

Depuis, je sens mon corps plus sain et plus fort. Mes paroles sont plus justes et douces, mon énergie revigorée et mes mains plus agiles.

Je me sens vivante bien au delà de mon simple et si complexe corps né dans les années 60. Une impression d’éternité m’habite. L’empressement qui me caractérisait pour faire, pour agir avant une fin que je pensais certaine hier, ne semble plus me chagriner aujourd’hui. Bizarre…

Notre planète nous offre chaque jour l’opportunité de nous recréer, et, telle la matière brute non travaillée, chaque moment imprimé laisse une trace dans l’univers.

Travailler l’argile, c’est un peu comme se recréer à chaque oeuvre et savourer le temps de cet instant sapide. 

Isabelle


** **

Oh, au fait ! 

Ne partez pas tout de suite, si vous avez aimé l’article partagez-le, likez-le ou laissez-moi un commentaire ! C’est juste un peu plus bas sur cette page. 

Merci

** **

Partager l'article :
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Catégories : Actualités

6 commentaires

Aline · 30 septembre 2021 à 21:16

Je te remercie de m’avoir reconnecter à la nature avec les randonnées du matin …. mon corps et mon esprit ont réagi à cette rencontre … et à ta connaissance aussi car tu es une personne vrai qui apporte beaucoup ..
Merci aussi pour les cours , j’ai apprécié ta patience , j’ai appris énormément de chose , que j’essai de mettre en pratique
C’est plus qu’un stage de modelage c’est plutôt un nouveau départ , une continuité de ma thérapie argile et sculpture que j’avais commencé seule. !!!

    Isabelle Barrandon · 30 septembre 2021 à 22:11

    😉 Merci beaucoup pour ton retour. A bientôt et surtout belles créations.

salima merbouha oulhatri · 24 septembre 2021 à 18:57

Une légèreté dans vos mots, si optimiste et agréable à entendre. C’est une rencontres authentique et aimante entre l’être que vous êtes et la terre.
Je vous remercie pour votre partage.

    Isabelle Barrandon · 24 septembre 2021 à 19:45

    Merci à vous pour votre retour. 🙂

Frilley Perrine · 23 septembre 2021 à 16:56

Quel bel article ! Merci Isabelle de si bien exprimer ce parallèle entre la terre que tu aimes tant modeler et notre terre intérieure.
Ravie que ce soin t’ait été bénéfique et apaisant.
A bientôt, j’espère… Dans un de tes stages, qui sait..!?
Perrine

    Isabelle Barrandon · 23 septembre 2021 à 17:58

    Merci pour ton retour Perrine et Merci surtout pour ta douceur, ta bienveillance, ton écoute et surtout de sentir que tu prenais tout ton temps. Comme si le temps, enfin, n’était plus une denrée rare mais un espace que l’on peut tirer à l’infini. Oui, sûrement que l’on se reverra !
    Isabelle

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.