Paula M. BeckerArtiste peintre allemande, Paula Modersohn-Becker fut, d’après Marie Darrieussecq, l’auteur du premier autoportrait d’une femme nue !

Paula M Becker vécut seulement 31 ans. Elle est morte toute jeune des suites d’un accouchement.

Paula est issue d’une famille où l’art, la littérature et la musique occupent une place essentielle. Elle passe ses premières années à Dresde puis à Brême.
Et c’est en Angleterre qu’elle prit ses premiers cours de dessins.

 

Elle les abandonne très vite mais les reprend aussitôt de retour dans son pays à Berlin.

Après des études de peinture, elle rejoint rapidement des artistes indépendants. Seulement, le manque d’audace des peintres de son pays la pousse à aller rechercher ailleurs l’inspiration.

C’est ainsi qu’elle effectue des séjours répétés à Paris auprès de l’avant garde artistique.
 

Parcours artistique d’une femme

Elle exerça la peinture pendant 14 années.

Elle fut influencée par les plus grands. L’impressionnisme avec Cézanne, Van Gogh ou Gauguin, le cubisme avec Picasso mais aussi le fauvisme, l’art japonais ou l’art de la renaissance allemande influence son travail qui compte pas moins de 750 toiles, quelques estampes et un nombre impressionnant de dessins.

 

Son oeuvre au sous-sol d’un musée, extrait !

Extrait de la biographie de Marie Darrieussecq sur la vie de Paula M. Becker.

“… Il est aussi embêté : il nous fait descendre au sous-sol pour voir l’autoportrait. C’est une installation… il cherche le mot… provisoire.

Au sous-sol du musée sont exposées les oeuvres de femmes. Le plafond est bas, la lumière est mauvaise. Nulle part ailleurs je n’ai vu à quel point l’art féminin est considéré comme inférieur à l’art. En haut, dans la lumière : Van Gogh, Cézanne, Gauguin, Matisse, Picasso, Braque, Kirchner,  Nodle, Kandinsky, Klee… En bas, dans l’ombre, un désordre de statuettes anciennes mêlées à des vidéos contemporaines. Déesses, maternités, reines : le seul fil conducteur est que ces oeuvres sont faites par des femmes ou représentent des femmes.”

 

Autoportrait d’une femme nue, extrait

“… A partir de mars, elle est forcément enceinte dans ses autoportraits, mais dans celui-ci cela se devine. Elle nous regard sérieuse, un peu moqueuse, les joues du même rose que les deux fleurs tenues à la Paula, et son autre main est posée sur l’arrondi du ventre très haut, la courbe de sphère.

Un autre autoportrait enceinte, nue jusqu’à la taille, plus frontal et plus stylisé : elle s’y représente dans une composition façon fresque entre deux cariatides. Ventre rond, couronnée de fleurs, collier d’ambre, coupe de fruits dans une main, orange dans l’autre. Elle semble satisfaite, un peu malicieuse. Une des cariatides a l’air excédée, l’autre est moqueuse. C’est techniquement, le premier autoportrait enceinte nue de l’histoire de l’art, mais il n’en reste qu’une photo en noir et blanc  il a été détruit dans le raid aérien du 24 juin 1943, avec une partie de la collection des Van der Heydt dans leur maison familiale.

Se rend-elle compte, Paula, qu’aucun peintre, aucune peintre, ne s’est jamais représentée enceinte ? Elle semble peindre si “spontanément” au rythme de la vie et de la toile : avec son regard que Rilke qualifiera de “pauvre”, ce regard nu ; mais avec dans les yeux Cézanne, Gauguin, Van Gogh et le Douanier Rousseau et le passé impressionniste et le cubisme qui vient. Elle peint ce qu’elle a sous les yeux : cet être-là, cette présence au monde, et qui se trouve enceinte. Les mêmes années, 1902 puis 1907, les portraits de Klimt d’une femme très enceinte et très nue font scandale. Espoir est leur titre. Des squelettes y entourent la future mère.”

 

Paula M Becker a laissé beaucoup d’écrits. Elle n’avait qu’un but celui de peindre. Le jour de sa mort, en tombant elle dit son dernier mot : “dommage”.

Paula a existé en vrai de 1876 à 1907.

 

 

Oh, au fait !
Ne partez pas tout de suite, si vous avez aimé l’article partagez-le, likez-le ou laissez-moi un commentaire si vous souhaitez réagir à cet article. Juste un peu plus bas sur cette page ! 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 5
  • 1
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.