Affiche du GMAC 2018

Dans 10 jours, je présenterai mes dernières toiles au Grand Marché de l’Art Contemporain de Chatou (le GMAC). Cette manifestation aura lieu sur l’Ile des impressionnistes à Chatou même.

 

Marcher sur les pas de grands maîtres est toujours émouvant.

 

Les impressionnistes…
il y a 150 ans !

 

A l’époque de la mode du canotage, de nombreux Parisiens étaient attirés par cette île comme de nombreux artistes. Ainsi, l’auteur Guy de Maupassant mais aussi des peintres comme Gustave Caillebotte, Auguste Renoir, Claude Monet, Alfred Sisley, Edgar Degas ou encore Maurice Réalier-Dumas se retrouvaient régulièrement sur les bords de seine.

Sur l’île, l’établissement « la maison Fournaise » tenu par la femme d’Alphonse Fournaise fut Le lieu de rendez-vous, inspirant notamment de nombreuses toiles.

C’est dans la seconde moitié du XIXe siècle que l’île est en vogue. Elle est très fréquentées par les peintres.

Le mouvement impressionniste naquit officiellement l’année 1874. Il fut inspiré du titre d’une des toiles de Claude Monet, « Impression, soleil levant ». Ce terme d’abord pris en dérision par le critique Louis Leroy. Il fut repris ensuite par le groupe qui l’adopta définitivement.

 

Claude_Monet_Impression_soleil_levant

Impression, soleil levant – Claude Monet

Qui étaient les impressionnistes ?

 

Ce terme fut appliqué à un groupe de peintres dont les oeuvres se signalaient par une apparence de travail hâtif, inachevé, donnant une impression de jaillissement spontané. Les critiques s’offusquèrent à l’époque de ce genre de peinture bouleversant les conventions académiques.

Amener le peintre « dehors » en s’efforçant de capter les effets fluctuants de la lumière ; donner corps aux impressions fugitives de l’instant qui passe fut le leitmotiv de ce groupe. 

Malgré des tempéraments et des idées relativement diversifiés, tous ces peintres partageaient la même aspiration, davantage de naturalisme notamment dans l’expression des jeux de lumière.

 

Ce que j’aime chez les impressionnistes.

 

Claude_Monet_la_Cathédrale_de_Rouen

la Cathédrale de Rouen Claude Monet

J’ai particulièrement aimé les séries de Monet balayant les confortables certitudes de ces contemporains de façon spectaculaire. Inlassablement, il reprend un même sujet à différentes heures de la journée.

 

Au fur et à mesure que se modifie l’éclairage ambiant se modifient également les formes considérées jusqu’alors comme immuables.

 

Sans trop se soucier des détails, il applique des touches hâtives, très visibles, dans le seul but de saisir rapidement la scène comme dans un croquis.

 

Voyez comme la cathédrale de Rouen en est une belle illustration.

 

 

Plus tard, dans la série des Nymphéas, compositions de grande dimension, Monet frise l’abstraction avec des formes flottantes et leurs jeux de reflets.

 

Montrer le chemin.

 

Bien loin de travailler et d’avoir le talent de ce grand maître, j’aime travailler sur le motif. La lumière me guide et je tente de lui être fidèle. Dans les stages de peinture que j’organise, je tente de transmettre comment retranscrire la lumière à mes élèves. Loin d’être un maitre, je me laisse guider par les demandes afin d’être au plus prêt et au plus juste des quêtes de chacun.

Je reste à l’intérieur trouvant déjà la lumière si changeante, que dehors, surtout en Bretagne, peindre me parait presque impossible.

 

L’exposition du GMAC à Chatou a lieu du 23 au 25 mars 2018, c’est à dire très bientôt !! 😉

Le Vernissage aura lieu le 24 mars à 18h. Si vous souhaitez un carton d’invitation n’hésiter pas à me laisser un message dans les commentaires. Ce sera une joie de vous y rencontrer et peut-être de faire de nouvelles connaissances !

 

Claude_Monet_Nymphéas

Nymphéas Claude Monet

 

Oh, au fait !

Ne partez pas tout de suite, si vous avez aimé l’article partagez-le, likez-le ou laissez-moi un commentaire. 

 

Je vous souhaite une journée lumineuse !

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 7
  •  
  •  
Catégories : Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.